L'histoire captivante de Tudor : la marque sœur de Rolex

| Mis à jour le 19 juillet 2023

Quand on parle de montres de luxe, la première marque qui vient à l’esprit est souvent Rolex. Mais saviez-vous que la célèbre manufacture suisse a une marque sœur, appelée Tudor ? Bien que moins connue, cette marque possède une identité propre et une histoire captivante qui méritent d’être explorées.

Découvrez avec nous les traces, les créations et les étapes clés qui ont marqué l’année des deux marques soeurs.

Les origines de Tudor

Fondée en 1926 par Hans Wilsdorf, le père de Rolex, la marque Tudor avait pour objectif de proposer des montres de qualité à des prix plus abordables, sans pour autant sacrifier l’excellence et la précision qui font la réputation de sa grande sœur.

Le nom « Tudor » a été choisi en hommage à la dynastie anglaise des Tudors, symbole de puissance et d’élégance.

Premières créations marquantes

Tout au long de son histoire, Tudor a su se démarquer grâce à des créations audacieuses et innovantes. En 1952, la marque lance la gamme Oyster Prince, équipée d’un boîtier étanche inspiré de celui de Rolex. Cette collection rencontre un grand succès et permet à Tudor de se faire un nom dans le monde de l’horlogerie.

En 1954, Tudor présente la première montre de plongée de la marque, la Submariner, qui deviendra rapidement un incontournable. Parallèlement aux succès de la gamme Oyster Prince et de la Submariner, Tudor continue d’innover en lançant des modèles tels que l’Advisor, une montre avec alarme, ou encore la Ranger, une montre d’aventure robuste.

Tudor et les explorateurs du monde

Comme Rolex, Tudor a su forger des liens étroits avec le monde de l’exploration et de l’aventure. Les montres Tudor ont ainsi accompagné de nombreux explorateurs dans leurs expéditions, témoignant de leur fiabilité et de leur résistance face aux conditions extrêmes.

Les missions polaires

En 1952, à l’occasion de l’Année géophysique internationale, Tudor équipe les scientifiques britanniques participant à l’expédition « British North Greenland » avec des montres Oyster Prince. Ces montres résistent sans problème aux températures glaciales, et leur précision est saluée par les membres de l’expédition.

L’ascension des sommets

Les montres Tudor ont également été choisies pour accompagner les alpinistes lors de leurs ascensions. En 1957, une expédition britannique réussit à gravir le Kangchenjunga, le troisième plus haut sommet du monde, avec des montres Oyster Prince au poignet.

Les performances de ces garde-temps face aux conditions extrêmes leur valent une reconnaissance internationale, et renforcent le lien entre Tudor et l’univers de l’aventure.

Tudor et les sports automobiles

L’histoire de Tudor est également étroitement liée à celle des sports automobiles. La marque a su conquérir le cœur des amateurs de courses automobiles grâce à des modèles emblématiques tels que le Chronographe Monte-Carlo, lancé en 1970.

Des montres inspirées par la course

Le design du Chronographe Monte-Carlo est directement inspiré par les tableaux de bord des voitures de course, avec des couleurs vives et des compteurs qui rappellent les instruments de bord.

Ce modèle connaît un grand succès auprès des pilotes professionnels et des passionnés de sports automobiles, et contribue au rayonnement international de la marque.

Une collaboration prestigieuse : Tudor et Porsche Motorsport

En 2009, Tudor s’associe à Porsche Motorsport en tant que partenaire officiel de chronométrage. Cette collaboration renforce encore davantage la légitimité de la marque dans le domaine des sports automobiles, et témoigne de son engagement en faveur de l’excellence et de la performance.

Tudor aujourd’hui : une marque en plein essor

Aujourd’hui, Tudor poursuit sur sa lancée et continue de créer des montres de qualité à des prix accessibles. Ces dernières années, la marque a su se réinventer en revisitant ses classiques tout en proposant des modèles inédits.

Le retour des icônes

Depuis les années 2010, Tudor renoue avec ses modèles emblématiques en rééditant certaines de ses pièces phares. Parmi ces nouveautés, on trouve notamment la Black Bay, une montre de plongée inspirée de la Submariner, qui rencontre un franc succès auprès des amateurs d’horlogerie et permet à Tudor de s’imposer comme une marque moderne et audacieuse.

Des créations originales

En parallèle de ces rééditions, Tudor continue de proposer des modèles inédits, témoignant de sa volonté de s’affirmer comme une marque indépendante et créative.

On peut citer, par exemple, la Pelagos, une montre de plongée en titane, ou encore la North Flag, une montre sportive équipée du premier calibre manufacture développé par Tudor.

En définitive, l’histoire de Tudor est celle d’une marque qui a su trouver sa place aux côtés de sa grande sœur Rolex, tout en se forgeant une identité propre grâce à des créations innovantes et des collaborations prestigieuses.

De la fabrique initiale jusqu’à nos jours, Tudor n’a cessé de prouver que l’excellence horlogère pouvait aussi être accessible et à la portée de tous.

À propos de Philippe

Philippe emontre.fr

Grand passionné de montres, Philippe a travaillé plusieurs années en atelier d'horlogerie. Cofondateur du site, il est responsable des contenus de la catégorie "homme" sur emontre.fr.

Laisser un commentaire